Avertir le modérateur

23/01/2009

Les folies du Trocadéro

P1010085.JPG- "Où est-ce qu'on va aujourd'hui, Papa ?"

- "A l'école. Et puis cet après-midi au spectacle."

- "Au spectacle ? Youpiii !"

Je ne sais pas d'où lui vient cette habitude de dire youpiii quand elle est contente, mais ça me plait.

Après l'école, donc, ou plutôt après la cantine, vers 13h30, j'amène Lilika au théâtre national de Chaillot. Et la voilà qui dévale le même grand escalier que celui que je découvrais en 1981. Un certain Antoine Vitez y signait sa première mise en scène en tant que directeur de ce haut lieu du théâtre national : Faust, de Goethe, un spectacle fulgurant, mais controversé, qui allait jouer un rôle décisif dans mon désir de me lancer un jour dans la critique théâtrale.

 

P1010060.JPGVingt-huit ans plus tard, Lilika, bien plus jeune que je ne l'étais à l'époque, dévale à son tour ce grand escalier pour assister à son premier spectacle... de danse !

 

Un air de Folies, chorégraphié par Béatrice Massin, la grande spécialiste française de la danse baroque. L'adaptation "jeune public" de sa pièce raconte comment la passion de la danse est venue au jeune Louis XIV. Une création métissée où elle réunit avec subtilité deux "saveurs" qu'il est rare d'associer : l'"air de cour" (du roi Soleil) et les "Folies d'Espagne".

 

P1010073.JPGAttentive au début. Et même fascinée par cette mise en scène de "la musique de Mamie", Lilika s'est montrée plus dissipée sur la fin. L'ennui peut-être. Ou l'envie -légitime- de bouger.

- "Si tu ne te calmes pas, on y va", ai-je menacé à voix basse.

- "D'accord, on y va", s'est-elle exclamée, faisant rire la moitié de la salle. "On va manger une compote !", a-t-elle enchaîné, faisant rire cette fois la salle entière. A la sortie, un jeune homme m'interpelle en rigolant :

- "La petite, c'est elle la star du spectacle ! Bravo M'sieur."

Il ne croyait pas si bien dire : une fois dehors...

P1010100.JPG

sur l'esplanade du Trocadéro, Lilika n'a pu s'empêcher d'enchaîner quelques pas de danse à son tour.

 

 

18/10/2006

Danse avec les loups de mer

C'est vrai que les tarifs affichés à l'entrée sont prohibitifs. Il n'en demeure pas moins que le nouvel aquarium du Trocadéro possède quelques arguments pour rendre sa visite inoubliable.


medium_requin.4.JPGPas seulement la taille de ses bassins, la variété de ses poissons, ses fausses méduses fluorescentes ou ses nombreux requins, même si cela compte évidemment. Non, il y a juste ici une ambiance à laquelle on ne s'attend pas, quelque chose de chaleureux et de propice au recueillement à la fois, comme une cathédrale que l'on visiterait pieds nus parce qu'on y aurait mis du chauffage et posé de la moquette.medium_medusee.3.JPG

 

Je dis ça parce que Lilika a passé une bonne partie de la visite à gambader gaiement à quatre pattes d'un aquarium à l'autre, se levant et esquissant quelques pas face aux vitres épaisses de l'océan pacifique ou de l'océan indien, ses petits cris de joie raisonnant dans un silence feutré, certes lié à l'absence d'affluence, mais... c'est quand-même plus dépaysant que d'apprendre à marcher en se tenant à la table basse du salon, non ?

medium_lilika_debout.JPG

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu