Avertir le modérateur

02/01/2009

Un kimono de soie rose (souvenir du Japon pour un début d'année tout en beauté... Akemash'té omedeto gozaiimass' !)

IMG_0439.jpgShichi-Go-San : 七五三 en japonais, c'est à dire "Sept-Cinq-Trois". Trois mots pour un rite de passage destiné aux fillettes de trois et sept ans, ainsi qu'aux petits garçons de cinq ans.

 

Selon la numérologie japonaise, ces trois chiffres impairs portent bonheur. Au contraire du 4, notamment, qui peut se lire "yon" ou "shi". Ce dernier terme signifiant très explicitement "la mort".

 

Cela expliquerait le choix de ces trois âges pour organiser une sorte de fête cérémoniale pour ces enfants

 

dans les temples shinto du Japon, chaque samedi du mois de novembre.

 

IMG_0312.jpg

 

Les petites filles viennent là habillées de leur plus beau kimono. Celui que Lilika a choisi, elle même ("rose, je veux le rose"), nous l'avons loué pour l'occasion afin de profiter des services de deux habilleuses et d'une coiffeuse. Deux noeuds dans les cheveux en plus de celui qu'elle porte dans le dos du kimono, un sac à main, un petit peigne accroché à sa ceinture...

 

 

IMG_0476.jpgTout est soigné, dans les moindres détails. Jusqu'aux geta, ces petits souliers traditionnels qui rappellent les tongs et que l'on ne peut porter qu'avec des chaussettes blanches à deux doigts (comme des mouffles de pieds).

 

 

Et maintenant, keskonfé ? Ni longue prière, ni procession au programme. Ni même de musique. Chaque famille est conviée, par petits groupes, à tour de rôle, à suivre une cérémonie d'un quart d'heure au cours de laquelle un moine entonne une brève bénédiction. Et ça se termine par la remise de friandises (un long sucre d'orge, en signe de longévité), et d'un petit cadeau. Lilika a choisi des tampons-encreurs à l'effigie d'Anpan man, le petit super-héros à la mie de pain des dessins animés pour enfants japonais.

 

IMG_0525.jpg

 

D'après Wikipedia, la tradition du Shichi-Go-San aurait débuté au Japon durant la période Heian (794-1185), les nobles de la Cour impériale souhaitant célébrer le passage de leur progeniture de la petite à la grande enfance. Ce n'est donc pas un hasard, mais plutôt un symbole, si Lilika a célébré son Shichi-Go-San le samedi 8 novembre 2008 à Heian Jingu, l'un des plus célèbres temples shinto de Kyoto, la vieille cité impériale. C'est aussi un hommage à sa maman qui célébra le sien ici même, voilà une trentaine d'années. Ce qui lui a plutôt bien réussi...

 

 

Shichi-Go-San sous une petite pluie fine, c'est encore plus romantique. Le monsieur, de dos, c'est le papy japonais de Lilika.

 

 

Special thanks to Arye, my American cousin, for his amazing photos.


 

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu