Avertir le modérateur

11/04/2008

La beau caca d'Artaud


2003248527.2.JPGLilika apprend la "propreté", comme on dit. Ses poupées aussi.        

 Et c'est important, culturellement parlant, comme l'a très bien exprimé Antonin Artaud dans son texte de référence sur le sujet, Pour en finir avec le jugement de Dieu (1948).

Pour mémoire : " Là où ça sent la merde, ça sent l'être. L'homme aurait très bien pu ne pas chier, ne pas ouvrir la poche anale. Mais il a choisi de chier comme il aurait choisi de vivre, au lieu de consentir à vivre mort. C'est que pour ne pas faire caca, il lui aurait fallu consentir à ne pas être. Mais il n'a pas pu se résoudre à perdre l'être, c'est-à-dire à mourir vivant. Il y a dans l'être quelque chose de particulièrement tentant pour l'homme. Et ce quelque chose est justement... le caca ! "

19:07 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : lilika, caca, artaud, propreté

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu