Avertir le modérateur

01/08/2009

Porto de son enfance

 

P1050063 blog.jpgLe 11 décembre 1908 naissait Manoel de Oliveira. Soit 97 ans avant Lilika, à six jours près.

 

Le 13 juillet 2009, nous étions en famille à Porto. Une ville romanesque, sombre et chaleureuse, bordée d'un fleuve couleur bleu pétrole enjambé de ponts métalliques façon Tour Eiffel renversée. De part et d'autres du Douro, la ville et des chais, à perte de vue. Et un peu plus haut, dans un quartier résidentiel moderne, près d'un parc, l'appartement du cinéaste où il avait accepté de nous accorder une interview.

 

P1050074.JPG

 

Tandis qu'il nous avait pris à part dans son bureau pour nous parler du film qu'il s'apprête à tourner et du suivant sur lequel ce vaillant centenaire a déjà commencé à travailler, Lilika est restée une bonne heure dans le séjour de l'appartement pour voir, sur son petit lecteur de DVD portable, son film culte du moment : Madagascar 2. Nous lui avions bien précisé que ce n'était pas tout à fait l'endroit pour entonner "I like to move it move it" à tue tête. Mais elle n'a pu s'en empêcher. Ce qui n'a pas manqué d'attirer l'attention des deux femmes de la maison : Maria Isabel, l'épouse de Manoel de Oliveira depuis 1941, et leur fille Adelaide, qui s'occupe des costumes des films de son père. Quelques biscuits et un cahier de gommettes plus tard, elle étaient devenues de vraies copines, inséparables.

 

P1050109.JPG

 

 

En fin d'après midi, nous sommes redescendus de la vieille ville vers le fleuve. Sur les traces juvéniles du cinéaste, immortalisées dans Aniki Bobo (1942), son premier long-métrage, et plus récemment dans Porto de mon enfance (2002).

03/05/2009

Identification d'une princesse

Lilika Blanche neige.JPGDepuis quelques jours, Lilika s'est prise de passion pour Blanche-neige. Normal : sa marraine (la fée, vous savez), qui est venue diner à la maison, lui a apporté un déguisement aux couleurs de la brune princesse : corsage bleu, jupe jaune...

 

Le mimétisme est tel que Lilika ne veut désormais plus s'habiller qu'en Blanche neige : ça va être bien demain à l'école... On se demande si c'est pareil pour sa copine Aurore, qu'on imagine fan de la Belle au bois dormant.

-Ben pourquoi ?, demande Lilika.

-Parce que la Belle au bois dormant, elle s'appelle en réalité Aurore, explique Papa.

-Ah bon, et La Belle et la bête ?

-Belle tout simplement...

-Et Cendrillon ?

-Cendrillon, c'est son vrai nom...

-Et la copine d'Aladdin ?

-Jasmine.

-Et Blanche neige, c'est Lilika !, s'exclame Lilika.

 

 

09/04/2009

Ponyo, c'est vu et re-vu !

Ponyo photo.jpg

Et voilà, depuis le temps qu'on l'attendait... Lilika a déjà vu Ponyo deux fois. La première, dimanche dernier, avec son papa et Joseph, son amoureux de l'école -et ça tombait bien parce que le nouveau Miyazaki raconte justement une histoire d'amour enfantine...

 

Lilika&Joseph.JPGLa seconde fois, c'était hier, avec son papa (toujours là, celui-là) mais aussi sa maman.

A ce sujet, on recommande la séance de 17h30 dans l'immense salle du MK2 Bibliothèque. C'était en version originale japonaise évidemment... et là aussi ça tombait bien.

Car le mercredi 8 avril, date de sortie du film en France, est aussi le jour traditionnel de la rentrée des classes au Japon.

Ce fut donc le premier jour de Lilika à l'école japonaise de culture, à laquelle elle se rendra désormais tous les mercredi, afin de parfaire son bilinguisme...

 

Une journée de cours en japonais avec confection d'oeufs de Pâques, suivie d'une projection de Ponyo en VO, que rêver de mieux pour démarrer l'année ?

Et pour en savoir plus sur Ponyo, le film, on renverra sur l'article paru hier dans 20 Minutes.

 

 

09:51 Publié dans Cinéma | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : ponyo, sakana, lilika

16/03/2009

Cadets d'eau de mer

Culottée à défaut d'avoir été récompensée au palmarès du festival du cinéma asiatique de Deauville, la démarche du cinéaste japonais Masahide Ichii de filmer la naissance de son propre fils dans Naked of defenses, sa femme enceinte jouant l’un des rôles principaux.

 

P1020580.JPG

Toute la famille était présente à Deauville, y compris le petit Hayate qui restera comme le plus jeune acteur jamais invité sur les planches : il vient de souffler sa première bougie !

 

P1020587 recadrée.jpg

Amusant de voir Lilika croiser le garnement lors d'un duel en poussette sur les planches.

 

P1020608 recadrée.jpg

Le plus jeune acteur jamais invité à Deauville-Asie face à l'ex plus jeune spectatrice du festival... encore plus pitchoune que lui à l'époque puisque Lilika n'avait que quatre mois, en mars 2006, quand elle posait en photos dans les bras de la star japonaise Shinobu Terajima.

 

 

 

15/12/2008

Mia c'est Lilika

 

P1090633.JPG

 

Comme toutes les petites filles, Lilika l'affirme sans ambages : "Mia c'est moi"... Même si, comme toutes les petites spectatrices du film, elle s'est surtout focalisée sur le Migou. Et sur le petit garçon aussi : Aldrin, un rien timide et maladroit, mais tellement craquant...

 

P1090645.JPGPour ceux qui auraient raté le début de Mia et le Migou - ou qui ne l'auraient toujours pas vu, nul n'est parfait -, on rappelera que ce film relate les mésaventures d'une petite fille, en Amérique du sud, qui part à la recherche de son papa, victime d'un accident sur un chantier au coeur d'une forêt que l'homme n'a de cesse de détruire par appât du gain, le vilain.

C'est là qu'elle rencontrera, au péril de sa vie, ces ravissants monstres qui font si peur aux hommes, mais qui réconfortent les âmes pures : "les" Migous, qui sont sept, petits et grands alternativement, et plutôt mignons avec leurs faux airs de Totoros un rien candides...

 

P1090651.JPG

Le créateur de cette fable écologique et poétique d'un charme et d'une beauté à couper le souffle, c'est Jacques-Rémy Girerd. C'est lui qu'on voit sur la photo dévorer des petits fours en compagnie de Lilika, lors de l'avant première du film qui s'est tenue le dimanche 7 décembre à l'Elysée Biarritz. On pardonnera au papa des Migous sa soudaine fringale depuis six ans qu'il n'avait pas mangé pour réaliser son film.

 

 

22:28 Publié dans Cinéma | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mia, migou, forêt, film, girerd, lilika

26/06/2008

No comment, Totoro

Les Trois singes, du cinéaste Nuri Bilge Ceylan ne sont pas encore sortis sur les écrans, mais les Totoro, ça oui, depuis longtemps...

Et Lilika vous le dira, ils sont bien trois !!!

 (__/)    (__/)    (__/)
(O.o )  (='-'=)  (@.@)
(> <)   (")_(")  (> < ) 

Trois, comme les singes de cette fable bouddhiste chinoise introduite au Japon à la fin de l’ère Muromchi (1333-1568).

Ils s'appellent Kikazaru (le sourd), Iwazaru (le muet) et Mizaru (l'aveugle) et représentent le Santai (les trois vérités) :

"Je n'entends pas le mal", "Je ne dis pas le mal", "Je ne vois pas le mal". Trois conditions à respecter pour... échapper au mal, bien sûr !

C'est évidemment aussi le sujet du film turc, prix de la mise en scène à Cannes, qui voit une famille se disloquer à force de petits mensonges aux conséquences irréversibles.

 

11/10/2006

Un goût de Paprika

medium_Perfect.Blue_affiche.2.jpgSatoshi Kon fait partie, avec ses compatriotes Hayao Miyazaki et Isao Takahata, des grands génies du cinéma d'animation japonaise, dont les films font la part belle à l'intelligence et à la sensibilité des spectateurs. Les siens s'adressent à un public un peu plus adulte et, à part peut-être le tout premier, Perfect Blue (1998), sont nettement moins connus que ceux de ses ainés.

 

Pour d'obscures questions de distribution, en effet, ses deux chefs-d'oeuvre, Millenium Actress (2001) et Tokyo Godfather (2003), ne sont jamais sortis dans les salles françaises. Mais on peut les voir en DVD. C'est déjà ça.

 

medium_image_paprika2.jpg

Toujours est-il que ce prince -on peut même dire "samouraï", car il ne se plaint jamais- de l'anime était à Paris la semaine dernière pour présenter son nouveau film, Paprika, un thriller futuriste à l'imagerie délirante, plein de chausse-trappes et de fausses pistes, et dont la sortie est annoncée pour décembre.

 

medium_lilika_konsatoshi.jpg

Lilika, qui n'avait pas de baby sitter ce jour-là, sa mère qui connaît bien le cinéaste et parle mieux le japonais que quiconque au journal, et moi-même, parce que ça fait partie de mon boulot que d'être simplement là, nous sommes retrouvés en famille à l'hôtel Bristol pour rencontrer Satoshi Kon, discuter, sympathiser avec ce type en effet très sympa.

 

medium_P1040900.JPG

Et je connais une petite fille toute heureuse de s'être vue offrir un beau dessin à la fin de l'entretien.

On ne le lit pas forcément, mais il est dédicacé à son nom, ce portrait de Paprika - l'héroïne qui plonge dans les rêves des hommes pour les débarrasser de leurs cauchemars. Lilika pourrait bien ressembler à ça dans une vingtaine d'années. Voire même avant...

 

 

01:45 Publié dans Cinéma | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : cinéma, Kon, Paprika, anime, Lilika

04/06/2006

L'été de Lilikujiro (Lilikujiro no natsu)

medium_lilika_chef_yakuza.jpg

Lilikujiro, chef de clan yakuza, glisse un mot à Stephaniki son père,
et fidèle homme de main, qui ne manquera pas d'exécuter l'ordre donné
sous peine de se voir couper un doigt.

 
Takeshi Kitano est-il encore à Paris pour faire passer des essais
à nos deux stars de cinéma ?

20:45 Publié dans Cinéma | Lien permanent | Commentaires (3)

28/05/2006

Une jolie fleur de lys

Le palmarès cannois s'annonce forcément brillant vu la qualité des films cette année en compétition. Wong Kar-wai en livrera précisément la teneur ce soir, vers 20 heures, avant de tirer le rideau sur cette 59è édition du festival...

medium_lilika_lys0059.jpg
Pour autant, conférences de presse à suivre et papiers à écrire obligent, nos retrouvailles avec Lilika n'auront lieu que demain, vers 16 heures. J'ai hâte !

12:40 Publié dans Cinéma | Lien permanent | Commentaires (2)

17/05/2006

In the mood for Cannes

sans autre commentaire...

 

medium_cannes2006-20x30-jpg.jpg
 

 

08:00 Publié dans Cinéma | Lien permanent | Commentaires (0)

16/05/2006

Paternité entre parenthèses

Festival de Cannes oblige, le blog Culture et Paternité baisse le rideau pour deux semaines, jusqu'au lundi 29 mai. Six blogs consacrés à l'actualité cannoise prendront le relais sur le site de 20 Minutes.
Lilika aurait pu nous suivre sur la Croisette et ça aurait ressemblé à ça :

 

medium_liliak_croisette_2.jpg
 

 

Mais on s'est dit qu'il était nettement plus raisonnable pour elle de suivre nos péripéties confortablement installée sur son tapis d'éveil. J'avoue qu'elle va me manquer cette petite fille là...

09:25 Publié dans Cinéma | Lien permanent | Commentaires (0)

29/04/2006

Qui veut la peau de Totoro ? (3)

 

medium_oh_totoro1.jpg
Lilika s'est réconciliée avec ses totoros en peluche, qu'elle peut bien maintenant bisouiller après les avoir secoués en tous sens.

 

 

medium_oh_totoro.jpg
A la maison, on vient même d'adopter un second "O" Totoro, tout gris comme il se doit, mais un peu plus gros que le premier. Enfin, rien de comparable tout de même avec la taille de l'animal à l'âge adulte...

 

12:50 Publié dans Cinéma | Lien permanent | Commentaires (12)

11/04/2006

Qui veut la peau de Totoro ? (2)

medium_chibi_totoro1.2.jpg
medium_chibi_totoro2.jpg
 
Pourquoi est-ce toujours les plus petits qui trinquent ?... Pauvre "Chibi" Totoro !

 

23:40 Publié dans Cinéma | Lien permanent | Commentaires (10)

22/03/2006

Qui veut la peau de Totoro ?

Un mercredi à marquer d'une pierre blanche : ce matin, pour la première fois, Lilika s'est saisie d'un objet à pleine main pour le secouer en tous sens. Le hasard a voulu qu'il s'agisse du pauvre "Chu" Totoro...

 

medium_lilika-totoro3.4.jpg
medium_lilika-totoro4.3.jpg

 

Et pendant ce temps là, que faisait donc le comité de protection des totoros ?

22:30 Publié dans Cinéma | Lien permanent | Commentaires (8)

12/03/2006

J'ai voisiné avec Totoro

 
Mon père a tenu parole. Jeudi matin, au festival Deauville-Asia, on s'est levé tôt pour la projection de Mon Voisin Totoro. J'étais entourée de centaines d'enfants, bien plus grands que moi. Devant, une fille blonde n'arrêtait pas de se retourner. A sa copine, elle a dit qu'elle me trouvait "riquiqui". Mon père a rectifié : "Non, pas Rikiki : Lilika !"

 

 Il était fier de me porter sur ses genoux, bien qu'il ait passé une partie de la projection sur les siens, de genoux, à ramasser ma tétine qui tombait souvent par terre.
J'ai voisiné avec Totoro et ça m'a plu. Au moins au début, parce qu'une fois que cet animal est apparu dans la forêt et que les enfants ont beaucoup ri, je me suis un peu endormie...

 

Je retiendrai de Deauville que c'est une ville très chic avec des salles de bain en marbre dans les hôtels.
Il y a la mer, un peu froide. Des drapeaux français et japonais. Et des acteurs américains qui ont leur nom gravés sur des planches. Certains y chantent un air bizarre : "Chabada bada..." 

 

Je suis contente : Shinobu Terajima, l'actrice de Vibrator et de It's only talk, deux films que mon père aime beaucoup, m'a trouvée "kawaii", ce qui signifie "mimi" en japonais.
Le réalisateur de ces films, Ryuichi Hiroki, me carressait tout le temps la tête en disant que je ressemble beaucoup à mon père. Ah bon ?

23:50 Publié dans Cinéma | Lien permanent | Commentaires (5)

24/02/2006

Son futur voisin Totoro

 

Bonne nouvelle : Mon Voisin Totoro (Tonari no Totoro, 1988), film emblématique du Studio Ghibli, signé Hayao Miyazaki, sera projeté en mars lors d’une « séance enfants » au festival du film asiatique de Deauville.


http://www.deauvilleasia.com/

 

 
Or il se trouve que j’y serai. Et Lilika aussi. Depuis que des amis lui ont rapporté des totoros en peluche du Japon, elle rêve de découvrir les vrais : "O-Totoro" (gros totoro), "Chu-Totoro" (totoro moyen) et "Chibi-Totoro" (petit totoro), créatures merveilleuses qui n’apparaissent qu’aux petites filles, la nuit dans la forêt...

 
Ce sera son tout premier film au cinéma.
A condition qu’on la laisse entrer dans la salle.
Une séance pour enfants, peut-on y assister quand on n’a que… trois mois ? Et pourquoi pas !

21:15 Publié dans Cinéma | Lien permanent | Commentaires (3)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu